Thomas Gaudet-Asselin est un musicien jouant principalement de la basse électrique et de la contrebasse. Né dans la région de Lanaudière, au Québec, ses explorations musicales le font cheminer dans le monde du jazz, des musiques libres et improvisées, du métal et de la chanson. En 2013, il rejoint le Grand Groupe Régional d’Improvisation Libérée (GGRIL), fonde par la suite le quartet Manta, compose de la musique pour le théâtre et accompagne sur scène la poésie et la littérature des autres. La musique nord-africaine l'intéresse beaucoup, notamment le gnawa, raison pour laquelle il se rend au Maroc en 2016 pour apprendre quelques rudiments de guembri. Il intègre la formation d’Isabelle Charlot en 2020 et collabore à la création du trio jazz GravierLime. Depuis septembre 2021, il perfectionne son écriture et son jeu de contrebasse à l'université Concordia. Finalement, il travaille en ce moment à l’élaboration d’un premier album de compositions instrumentales pour ensemble. Son parcours à donc un pied dans l’interprétation et l’autre dans la création.

Lorsqu’il compose, son travail artistique est très personnel. Il aime être surpris et surprendre, mais il cherche avant tout à créer un lien, à dialoguer, à témoigner, à transmettre des impressions. Pour nourrir son propos, il grappille un peu partout les choses, les manifestations extérieures et intérieures, les pensées, les expériences qui viennent à lui : les feuilles des arbres, la danse, les mots, la présence des autres, les sourires, les corps, l’étonnement, l'ambiguïté, ses propres étourdissements. Il aime travailler avec différents types de notations musicales, selon le projet, que ce soit des partitions graphiques, des textes, des mouvements ou des images. Contemplatif, il peut prendre beaucoup (trop!) de temps pour se faire une idée, mais il aime aussi cultiver cet espace de non-performance. Le plus possible, il souhaite porter une conscience de l’expérience esthétique pour elle-même, dans une volonté de se défaire du spectacle.

Soucieux des enjeux sociaux, il porte aussi le chapeau d’artiste social avec l’organisme UTIL qui oeuvre dans le théâtre communautaire et il travaille tranquillement sur un projet de musicothérapie.

ENG

Thomas Gaudet-Asselin is a musician playing mainly electric bass and double bass. Born in the Lanaudière region of Quebec, his musical explorations take him through jazz, free and improvised music, metal and song. In 2013, he joined the Grand Groupe Régional d'Improvisation Libérée (GGRIL), then founded the Manta quartet, composes music for the theater and accompanies on stage the poetry and literature of others. North African music interests him a lot, especially the gnawa, which is why he travels to Morocco in 2016 to learn the guembri. He joins Isabelle Charlot's band in 2020 and collaborates in the creation of the jazz trio GravierLime. Since September 2021, he has been perfecting his writing and double bass playing at Concordia University. Finally, he is currently working on a first album of instrumental compositions for ensemble. His career path has one foot in performance and the other in creation.

His artistic work is very personal and intuitive. He likes to surprise and be surprised, but seeks above all to testify on his environment and to transmit impressions. To nourish his subject, he gathers things everywhere in the external and internal manifestations that come to him: nature, arts, people, smiles, bodies, astonishment, ambiguity, his own dizziness. He works with different types of musical notations, depending on the project, be it graphic scores, texts, movements or images. Contemplative, he can take a lot (too much) of time to make up his mind, but he also likes to cultivate this space of non-performance.

Concerned about social issues, he also wears the hat of social artist with the UTIL organization which works in community theater and he is working on a music therapy project.